• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 16:35
Lecture de vacances

Résumé :

 

Le soir de Noël, Christien STEINMEYER, animatrice radio à Toulouse, trouve dans sa boite aux lettres le courrier d'une femme qui annonce son suicide. Elle est convaincue que le message ne lui est pas destiiné. Erreur ? canular ? Quand le lendemain, en direct, un auditeur l'accuse de n'avoir pas réagi, il n'est plus question de malentendu. Et bientôt, les insultes, les menaces, puis les incidents se multiplient, comme si quelqu'un cherchait à prendre le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption.

Dans les ténèbres qui s'emparent de sa vie, la seule lueur d'espoir pourrait bien venir d'un certain Martin SERVAZ.

J'avais déjà lu de Bernard Minier celui-ci

Lecture de vacances

et en avait gardé le souvenir d'un livre bien écrit et d'une intrigue prenante. J'ai donc en confiance acheté celui-ci où l'on retrouve l'un des personnages, le commissaire Martin SERVAZ (et pas besoin d'avoir lu le précédent pour s'y retrouver).

 

J'ai beaucoup aimé, ça m'a d'ailleurs valu une veillée jusqu'à trois heures du matin pour pouvoir le finir... impossible de m'endormir sans connaître le fin mot de l'histoire... très surprenante, les surprises sont présentes jusqu'à la fin.... je n'en dis pas plus !!

 

Ici un très bon résumé, une bonne critique et des infos sur l'auteur

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 11:20

Diverses et variées :

 

 

j'avais emporté dans mes bagages un livre de Karine GIEBEL, découverte (et vraiment adorée) l'année dernière.

 

9782265097841.jpg

 

Résumé de l'éditeur : Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux.
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux.
Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang.
Deux morts et un blessé grave.
Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où Will pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là…

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal.
Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit…

  

 

 

J'avais déjà dit tout le bien que je pensais de cette auteure qui sait nous faire entrer dans ses ambiances fortes, voire violentes... des livres qui savent nous captiver... difficile de lâcher tant on a envie de savoir la suite... du coup je l'ai vite fini.

 

 

Etant en Allemagne, j'ai pioché dans la bibliothèque de la maison où nous nous trouvions et là j'ai -enfin- lu Guillaume MUSSO.

 

imagesCA6PIO1L.jpg

Mot de l'éditeur : Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l’homme de sa vie.
Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans.

Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu’ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan.

Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais.

Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…

 

puis

imagesCARY511R.jpg

 

 Mot de l'éditeur

Il la croyait perdue, et pourtant…

Martin, jeune flic parisien, s’est jeté à corps perdu dans le travail pour oublier un chagrin d’amour qu’il ne parvient pas à surmonter. Il traque sans répit Archibald McLean, le célèbre voleur de tableaux, recherché dans le monde entier. Après une folle course-poursuite dans Paris, son enquête le mène jusqu’à San Francisco, où sa route croise de nouveau celle de Gabrielle, la femme qu’il a aimée quinze ans plus tôt.
Ce qu’il apprend alors le sidère : Gabrielle n’est autre que la fille de son ennemi juré.
Cette coïncidence n’est-elle vraiment que le fruit du hasard ?

 

Alors je dois reconnaitre que MUSSO à lire c'est agréable, des intrigues simples, quoique avec un peu de surnaturel dans le premier... des histoires d'amour qui finissent bien (et ça j'aime, comme pour les films).... mais une littérature de vacances de mon point de vue... Mais il fait beaucoup lire et vend beaucoup et ça après tout c'est bien...

 

Et puis j'ai découvert Gilles LEGARDINIER, et cela a été une très; très  bonne surprise

 

 

livre 2

 

 

 Mot de l'éditeur : Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Au début, c'est à cause de son nom rigolo que Julie s'est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu'il semble cacher... Parce qu'elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants

 

 ça se lit également très vite... mais j'ai bien ri à l'histoire de Julie... de la joie, de la bonne humeur, j'ai enchainé avec celui-ci

 

livre-1.png

 Mot de l'éditeur : Lassé d'un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu'il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement... Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d'en finir va être obligé de tout recommencer

 

 

L'histoire est improbable... les personnages par trop caricaturaux... mais on a plaisir à les suivre. Peut-être moins drôle que le premier mais j'ai bien aimé.

 

 

J'ai aussi lu (et visiblement je n'ai pas été la seule !!)

 

 

sans-titre.png

 

Mot de l'éditeur : Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleur nymphéas, rêve d'amour et d'évasion ; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au coeur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, ou chacun est une énigme, ou chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé

 

 

Amusant d'être plongé dans l'environnement de Monet à Giverny. BUSSI sait nous surprendre dans le dénouement de son intrigue, j'ai cependant moins aimé "qu'un avion sans elle" notamment.

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 11:39

Si vous voulez échapper ou que vous n'ayez pas envie de regarder la finale de basket, si vous êtes comme moi fan de Camilla Laeckberg, et que vous ayez lu et aimé ses romans mettant en scène le couple Erika FALCK et Patrik Hedström

 

 

 imagesCAB0SR5ZimagesCALGEGYE.jpgimagesCAV99IKV.jpg

 

imagesCAXVQBVD.jpgimagesCABT7TPI.jpg

 

 A ne pas louper ce soir le début de la diffusion de la série de six épisodes de 90 minutes "les enquêtes d'Erica" sur France 3

 

enquete_Erica_Camille_lackberg_actes_sud_France_3.jpg

A vérifier si en téléfilm l'intrigue est tout aussi passionnante... bien qu'à priori ayant lu les livres on en connaisse le dénouement et on sait qui a fait quoi.

 

Voici le couple Erica et Patrik

erica.jpg

 

A défaut on pourra toujours admirer les jolies paysages de Suède, la ville de Fjällbacka où se déroule les intrigues et dont  je lis par ailleurs qu'une activité touristique s'est développée grâce aux livres de Camilla, le site de la ville ici.

 

Franchement rien que de voir ça, j'irais bien y faire un petit grand tour...

 

10_4_Fjallbacka--20Bohuslan--20West-20Sweden-20--20Photo-20.jpg

 

Bon si vraiment vous préférez Tony et ses copains, je pense que le replay est toujours possible... et ALLEZ LES BLEUS !!

 

imagesCA3BCOMP.jpg

 

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 10:54

Constelacion nous propose ce matin sur son blog quelques livres. Je vous propose à mon tour quelques titres d'une auteur(e) unique découverte cet été. En panne de lecture à l'Ile de Ré, j'étais allé à la librairie de la Couarde où la gérante m'avait conseillé ce livre là

 

giebel2.jpg

 

Elle m'en avait parlé avec enthousiasme, je me suis laissé influencée ne connaissant pas du tout l'auteur(e).

 

Mot de l'éditeur :

Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.
Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.
Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l’esprit au-delà des grilles. Grâce à l’amitié et à la passion qui portent la lumière au cœur des ténèbres.
Pourtant, un jour, une porte s’ouvre. Une chance de liberté.
Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n’aspire qu’à la rédemption…

 

En une semaine de vacances j'avais lu ce pourtant très gros poche, impossible de m'en détacher. On a absolument envie de savoir comment l'héroïne si malmenée dans sa prison, sans espoir de sortie arrivera à supporter la violence, la perversité ambiante, un roman haletant.

 

Du coup comme souvent j'ai eu envie d'en lire un peu plus. Ce fut ensuite celui-ci

 

giebel3.jpg

 

Mot de l'éditeur

 

Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.

À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.

Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince

 

On se laisse embarquer dans cette histoire improbable d'un policier enfermé par une femme sans qu'il (et qu'on) sache pourquoi. Un dénouement toujours surprenant, bref là encore j'ai accroché.

 

 

et j'ai donc continué avec celui là

 

giebel1.jpg

Mot de l'éditeur :

 

 Cloé Beauchamp est une jeune femme à qui tout semble réussir ; belle, brillante, sur le point d'être nommée à la tête d'une prestigieuse agence de publicité... Et amoureuse, depuis peu, d'un homme charmant. Elle cache à la perfection ses failles et les horreurs qui ont jalonné son passé. Mais lentement, sa vie va se transformer en cauchemar. On la suit dans la rue, on pénètre chez elle quand elle n'y est pas et même quand elle dort, on l'observe sans relâche, jusque dans son intimité. La peur devient alors son unique compagne. Elle en parle à ses amis, puis à la police. Mais personne ne la prend au sérieux, personne ne l'écoute. Sa vie en apparence si parfaite s'effrite et part en lambeaux. Seul Alexandre, un flic à la dérive et sur la touche, va décider de lui venir en aide. Mais sera-t-il de taille à affronter l'Ombre qui terrorise la jeune femme ? Qui, dans l'entourage de Cloé, pourrait vouloir la détruire ? Vouloir la rendre folle ? Vouloir son suicide ? Le temps qu'Alexandre comprenne, il sera peut-être trop tard...

 

 

 

Là encore ça a fonctionné, on se laisse prendre à cette histoire d'une femme traquée et harcelée, on a envie de savoir pourquoi et comment elle va s'en sortir. Une fin toujours étonnante et pas toujours heureuse, mais c'est un peu le style de Karine Giebel qui ne permet pas toujours à l'histoire et aux personnages d'avoir l'issue et la fin qu'on pourrait imaginer. 

 

A propos de lecture, je vais voir et surtout entendre ce soir un autre grand monsieur des livres, je vous en reparle demain...

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 08:25

Qui serait intéressé par un troc ??? Ces deux livres contre toute autre proposition d'un roman du même genre (policier) assez récent...

 

 

Morte la bête de Lotte et Soren HAMMER (auteurs danois)

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Un lundi matin, deux enfants découvrent cinq corps dans le gymnase d’une école communale de Copenhague. Ils ont été pendus au plafond avec une précision géométrique terrifiante et mutilés à la tronçonneuse. Il s’agit d’une exécution. L’inspecteur en chef de la Criminelle, Konrad Simonsen, se voit forcé d’interrompre ses vacances avec sa fille pour prendre la direction de l’enquête, pour laquelle on lui promet des moyens illimités. Per Clausen, le concierge de l’école, alcoolique invétéré qui, au cours de son interrogatoire, tient des propos contradictoires et provocateurs, devient le suspect numéro un. Rapidement, la police découvre que les cinq exécutés étaient des pédophiles. Or, au même moment, Erik Moerk, riche entrepreneur victime de pédophilie dans sa jeunesse, lance une vaste campagne anti-pédophile sur Internet, visant à dénoncer le laxisme de la justice danoise. Cette campagne est bientôt relayée par la presse, et l’opinion publique s’empare du débat, menaçant de parasiter dangereusement l’enquête. Per Clausen, quant à lui, échappe à la surveillance de la police et met fin à ses jours, supprimant ainsi la seule opportunité pour les enquêteurs d’approfondir leurs investigations. Simonsen, qui a appris à se méfier des coïncidences, pressent alors qu’il doit exister un lien entre l’initiative de Moerk, la mort de Clausen et les exécutions des pédophiles. Mais si tel est bien le cas, il a affaire à un plan de grande ampleur dont il ne connaît encore ni les tenants, ni les aboutissants… Dans ce premier roman complexe et foisonnant (à l’origine, le manuscrit comptait plus de mille pages), Lotte et Soren Hammer construisent une intrigue millimétrée et palpitante autour de la pédophilie. Dressant le portrait d’une opinion qui prend fait et cause pour les meurtriers, ils renvoient le lecteur à ses propres certitudes éthiques.
Ici une bonne critique bien meilleure et plus éclairée que ce que je pourrais en dire...
La Sirène de Camilla LACKBERG

Quatrième de couverture :
Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s'avèrent vaines. Impossible de dire s'il est mort, s'il a été enlevé ou s'il s'est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L'affaire se complique lorsque la police découvre que l'une des proches connaissances de la victime, l'écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d'un an. Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l'a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, et bien qu'elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l'enquête de son côté. A la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive. Quelqu'un le déteste profondément et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution. Dans cette passionnante enquête, sixième volet de la série consacrée à Erica Falck, Camilla Läckberg reprend avec bonheur tous les ingrédients qui font le charme et le succès de ses livres. Ses fidèles lecteurs découvriront son roman le plus abouti à ce jour.

 

Personnellement je suis très fan des livres de Camilla Läckberg, la construction de ses intrigues est toujours astucieuse et on connait bien maintenant ses personnages récurrents. Par ailleurs elle m'a donné très envie d'aller visiter les pays nordiques !!

 

 

Si vous êtes intéressé(e), un commentaire ou un message via contact... merci et bonne journée.

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 09:52

Comme ma copine Passiflore, j'ai  toujours un livre à portée de main, en vacances ça va plus vite et le stock emporté ne sera sans doute pas suffisant....

 

juste avant de partir j'ai trouvé dans ma librairie le dernier Camilla Läckberg...

"

 

on y retrouve ses personnages favoris, l'ambiance (froide, en même temps ça fait du bien parce qu'ici c'est plutôt très, très chaud !!!) de son village Fjällbacka, une intrique policière complexe dont on doit attendre les dernières pages pour tout comprendre, c'est encore une fois bien fait et efficace...

 

présentation de l'éditeur : "Dans ce sixième volet de ses aventures, l’irrésistible enquêtrice au foyer Erica Falck, enceinte de jumeaux, ne peut s’empêcher d’aller fouiner dans le passé d’un écrivain à succès lorsque celui-ci commence à recevoir des lettres de menace anonymes qui semblent liées à la mystérieuse disparition d’un de ses amis…"

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 13:53

Les amis venus déjeuner dimanche me connaissent bien, et notamment mon goût pour les livres de cuisine, j'aime les feuilleter, j'aime les déguster des yeux...

 P1080044.JPG

 

 

Celui-ci a la particularité d'avoir été réalisé par deux hommes très médiatiques, chacun dans un domaine, les deux se complétant.

 

Thierry Marx, cuisinier atypique, au parcours étonnant et le Dr Jean Michel COHEN bien connu pour ses livres sur les régimes.

 

Ce livre comporte plusieurs chapitres, un sur les produits:

P1080043

où l'on en apprend un peu plus sur les légumes, les agrumes, les fruits, les viandes, etc... notamment sur leur composition, sur comment les choisir et les consommer, ainsi que leur valeur nutritionnelle.

P1080047-copie-1

le cahier nutrionnel permet d'y voir plus clair sur les nutriments (protéines, glucides, lipides) sur les vitamines, sur les minéraux et oligoélements.

P1080048

le chapitre sur les techniques culinaires illustrées par des images de Thierry Marx à l'oeuvre nous apprend entre autres à faire des basiques tels que les bouillons, les cuissons, les découpes, les farces...

 

Enfin le dernier chapitre

page.jpg

 

Des recettes par saison et avec les produits de la dite saison... une réserve toutefois, Thierry Marx est très amateur de cuisine asiatique, mais il n'est pas toujours facile de trouver en province les produits spécifiques (kombu, daïkon, shiitake ???).

 

En résumé, une libre ailliant des informations nutritionnelles importantes et trop souvent méconnues, sans doute une forme de réponse aux régimes trop dissociés éliminant notamment certains aliments, des recettes assez simples et plutôt légères.

 

A noter les très belles photos réalisées par  Mathilde de l'Ecotais, que je découvre... Voilà c'était ma rubrique critique littéraire/idée cadeau du jour...

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 17:27

Pour la fille la suite des aventures d'Alice de Lewis Carroll et de superbes dessins d'une jeune illustratrice Elodie Lostfish 

 

 

a travers le miroir

 

 

 

 

 

lostfish 2

lostfish 1

 lostfish 3

lostfish 4On est pas loin de l'univers de Tim Burton comme par exemple ici un dessin qu'il a fait pour la réalisation de son film sur Alicetim burton 1

 

 

 

 

et pour la mère le dernier livre de Margaux Motin

 

margaux-motin.png

 

 

une découverte pour moi... son univers est bien loin du mien, mais le trait est drôle.

 

le blog de Margaux Motin ici 

 

 

Bonnes découvertes !!

Repost 0
Tout douce Mans - dans Lecture
commenter cet article