• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 11:38
C'était le thème de notre atelier oenologie d'hier soir. A l'approche des fêtes, ces vins pourront accompagner des mets souvent sur la table à ces moments là (foie gras, mais pas que ... c'est que nous allons apprendre).
 
Saviez vous comment sont faits ces vins moelleux voire liquoreux ???
 
En fait un champignon et le vent sont en cause :
 
Première étape : La botrytisation
Le champignon d'abord : le botrytis cinéréa. L'intervention de ce champignon provoque une pourriture dite noble qui s'attaque à la pellicule du grain de raisin et la digère. Mais le développement de cette pourriture nécessite des conditions climatiques bien précises. Il faut en effet une succession de deux périodes : l'une humide pour permettre au champignon de s'attaquer au raisin et l'autre, très ensoleillée, pour que les raisins puissent se concentrer.
Tout cela étant dynamisé par l'intervention des vents qui doivent permettre aux champignons de se propager de pied de vigne en pied de vigne.
La durée d'une botrytisation de bon niveau est de trois à cinq semaines.
 
Deuxième étape la Fermentation
Des vins liquoreux sont issus de fermentation incomplète, ils sont doux pour deux raisons : l'arrêt spontané de la fermentation ou l'arrêt technique de la fermentation pour conserver un quantité de sucre voulue
Les vins moelleux ont un grand avantage sur les vins secs : ils vieillissent remarquablement bien. Ils ont un excellent potentiel de vieillissement pour peu que l'équilibre du vin soit correct au départ. Il est évident que certains vins auront plus d'aptitudes que d'autres à vieillir quinze, voire trente ans dans de bonnes conditions.
 
Bon passons à la dégustation
 
Un bourgogne blanc VIRE-CLESSE (les infos savantes ici)
Oenologie 1787
 
L'appellation communale Viré-Clessé doit son nom de baptême au décret de l'INAO, qui par une série d'articles de loi interne situe l'AOC sur son aire d'appellation (communes de Viré, Clessé, Montbellet et Laizé), précise ses conditions de production (rendements à 55 hl/ha, cépage Chardonnay, titre alcoométrique volumique minimum à 11°), les règlements administratifs et conditions d'étiquetage auxquels elle est soumise, et précisant entre autres que les vins ayant droit à cette appellation contrôlée doivent provenir de raisins récoltés à bonne maturité et vinifiés conformément aux usages locaux.
 
On déguste évidemment tout ça avec ça
 
Oenologie 1789
 
ici mon assiette, j'étais un peu l'exception, normalement l'idéal est de goûter ces vins avec des fromages type roquefort... un truc que personnellement je ne peux avaler...
 
On continue avec ce deuxième vin
 
Oenologie 1791
 

Producteur : Clos Thou

Région Sud Ouest (Jurançon) - vin liquoreux - Bouteille de 75cl - AOC Jurançon - garde sur 7 à 10 ans - température de service : 10-12° - servir en apéritif, sur du foie gras en terrine, de la cuisine asiatique, des pâtes persillées ou des desserts aux fruits exotiques

60 % Gros Manseng   40% Petit Manseng

Robe jaune clair, très légèrement ambrée. Nez de fruits frais, litchi, agrumes et légèrement acidulé. Fraîcheur et vivacité.

Notes mentholées, fruits exotiques, mangue.

Vin convivial pour l'apéritif, avec une andouille béarnaise, un foie gras mi-cuit, toutes les volailles (poule au pot, poulet grillé au curry, poularde, chapon,...). Mais aussi camembert et pâtes molles à croûte fleurie. Son équilibre sucre/acidité lui permet de se marier avec les cuisines aigres-douces asiatiques ou moyen-orientales.

 
Infos trouvées ici 
 
Evidemment quand on parle de moelleux, on évoque souvent le Montbazillac
 
Oenologie 1794
 
ça on aime ou pas, c'est moelleux et liquoreux contrairement aux deux précédents.
 
Sélection de grains nobles. Vinifié et élevé en demi-muids de chêne.
Nez citronné. Fruits exotiques, agrumes citronnés à l'attaque. Fruits secs, noisettes grillées en fin de bouche.
Excellente persistance aromatique. Des infos
 
Enfin comme promis, on s'est offert le luxe de goûter le vin de Carole Bouquet, luxe car à 41 euros les 50 cl... !!
Oenologie 1798
 
Certaines copines ont vu dernièrement l'émission "fais moi une place"  où elle expliquait son vin produit sur son île sicilienne, très intéressant selon elles.
 
La vidéo est visible sur son site ici. Pour la dégustation, un goût très surprenant, un vin  à boire selon l'actrice avec du fromage.
 
Les infos tirées de son site disent cela :

GEOGRAPHIE : le vignoble se trouve sur l'ile de Pantelleria entre la Sicile et la Tunisie.

SOL : Le sol du Moscato di Pantelleria, du vignoble de Carole Bouquet, est un sol brillant de qualité, composé de 70% de terre volcanique pierreuse et de 30% d’argile et de limons.

CEPAGE : Le Moscato di Pantelleria est produit sur la base du cépage « Muscat d’Alexandrie » ou « Zibbido » (nom local signifiant « raisin à sécher »). Les aromes sont très intensifs et les raisins ont une résistance élevée contre les effets climatiques.

VITICULTURE :

 

 :Les vignes poussent sur différents niveaux dans un vignoble « en terrasses » et sont entourées de petits mûrs en pierres pour les protéger contre le vent.

 

A Pantelleria le vent souffle 321 jours par an.

VINIFICATION
Les raisons sont cueillis à la main ; une fois triés, ils sont posés sur le sol pour suivre un processus de séchage naturel par le soleil. Cette opération est également appelée « passerillage ».
Deux à trois semaines après le processus de dessèchement naturel, les raisons sont ajoutés à un vin de fermentation afin d’augmenter la teneur en sucre.


Après la fermentation et la clarification, le vin est mis en bouteilles.

 

DEGUSTATION
Confit à souhait sur des notes de bergamotes, quinquina et d’abricot sec, il est surtout doté d’une bouche limpide, suave et digeste. La parfaite gestion de la douceur et la belle allonge de bouche lui donnent une persistance incroyable.


Servir très frais, a 11 degré, a l'apéritif avec du fromage tel que un vieux conté, du roquefort ou un morceau de parmesan, au coucher du soleil ou près du feu! Sinon bien sûr avec du foie gras ou tous plat aigre-doux et aux desserts soit avec du chocolat noir ou des glaces à l'amande ou à l'orange. En fait comme vous le voulez! C'est un vin de méditation mais certains l'appellent "le vin du diable".

 

Oenologie 1793

 
  Toujours avec modération tout ça mais alors quel plaisir de partager ces moments avec les copines !!!   

Repost 0
Tout douce Mans - dans Oenologie
commenter cet article
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 17:11

Notre caviste est en congés, mais nous avons décidé d'organiser entre nous un atelier découverte...

 

Avec ma copine Christiane nous avons acheté quatre bouteilles et avons fait goûter aux autres copines à l'aveugle, une façon de savoir si les cours de l'année ont été bien "suivis". Et bien oui !! sur les quatre bouteilles, elles ont réussi à trouver un cépage et une région. Nous avions, il est vrai un peu rusé en choisissant notamment deux vins tout à fait inconnus et ma foi ce fut une très bonne surprise.

 

Le premier notamment un rivesaltes rosé

25-juillet-196.JPG

 

Peut-être un peu trop sucré pour commencer, mais idéal pour l'apéritif notamment quand comme c'est le cas en ce moment il fait chaud. Il peut notamment être servi "on the rocks !". Le producteur ici

 

Quelques infos : Terroir :  Sols argilo-calcaires et caillouteux -Cépages : 100 % Grenache noir - Couleur : Robe framboise

Arômes: Nez intense fraise framboise

En bouche : Sur le fruit frais, bon équilibre sucre acide, belle longueur et fraicheur

Conseil du caviste : A boire bien frais (10°)

Pour suivre, un vin du coin, un coteau du Loir et un cépage tout à fait particulier le Pineau d'Aunis, des notes poivrées caractéristiques, ça une copine a trouvé !!

25-juillet-198.JPG

 

Pour continuer, on a choisi un Beaujolais. A la dégustation, une copine a trouvé de quoi il s'agissait.

25-juillet-199.JPG

 

 

Le nom de ce vin a pour originine celui de la commune de production, Fleurie. Le village doit son nom selon la légende à un soldat romain, Florus, bien qu'aucune trace d'occupation n'est attestée pendant la période romaine, tant au niveau archéologique que bibliographique.

 

Enfin pour finir une énorme surprise et un vrai coup de coeur pour ce vin a consommer avec modération (15° tout de même), un vin du Languedoc Roussillon.

25-juillet-201.JPG

 

On a vraiment adoré ce vin certes très marqué en goût mais un vrai régal que je vous conseille de déguster à l'occasion. Le producteur ici

 

Quelques infos techniques trouvées sur le site du producteur :

 

Caractéristiques du vin
Couleur : Rouge doux.
Cépage : 100% Grenache Noir.

Dégustation
Œil : Robe rubis intense.
Nez : Fruits rouges et noirs.
Bouche : La bouche gourmande, sur la finesse, bascule sur des notes burlat.

Accord Mets/Vin
Vin à la fois charnu, frais et fruité, il s’accorde parfaitement avec les desserts aux fruits rouges, au chocolat ce qui a été le cas avec une tarte chocolat praliné faite maison by me !!

 25-juillet-200.JPG

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Oenologie
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 14:27

Notre dernier atelier oenologie avait pour thème les vins de loire blancs... Les vignobles produisant ces vins s'étendent tout autour de nous en partant de l'estuaire de la Loire dans le pays nantais, jusqu'aux confins de la touraine à la limite de la région Centre...

 

images.jpg

 

Premières informations données par notre caviste, les vins de Loire sont essentiellement réalisés avec deux cépages :

 

Le melon de Bourgogne infos ici

 

et

 

le chenin infos ici

 

Pour la dégustation, on commence par un vin nommé Expression POIRON du Domaine POIRON DABIN

 

Je me suis -un peu- réconciliée avec le muscadet qui souffre encore de sa réputation de vin trop sec, trop âpre à boire. Il semble que les producteurs de Muscadet fassent beaucoup d'efforts pour le réhabiliter. On a goûté celui-ci qui m'a un petit peu convaincue..

 

 

27-mai-2013-140.JPG

 

 Deuxième vin un sauvignon - Château de Putille

 

 

27-mai-2013-141.JPG

 Il s'agit d'un vin fruité et aromatique qu'on peut boire comme le muscadet avec des fruits de mer.

 

 

Troisième dégustation un Montlouis... on monte en gamme et en prix... mais question goût là j'aime plus fruité, plus doux...:

 

27-mai-2013-143.JPG

 

Producteur François CHIDAINE extrait de son site :

"L'aire d'appellation est située en amont de Tours, au point de rencontre des vallées de la Loire et du Cher.

Elle se répartit sur trois communes, Montlouis sur Loire, Saint-Martin le Beau et Lussault sur Loire, et présente une superficie totale d'environ 400 hectares.

CEPAGE : Chenin Blanc (Pineau de Loire). 

MODE DE CULTURE : Le vignoble est conduit en biodynamie. Aucun produit phytosanitaire chimique n'est utilisé dans le vignoble. Les sols sont labourés. Des plantes mellifères et nématicides sont semées dans les rangs. Les préparations utilisées proviennent uniquement de matières végétales, animales et minérales transformées."

 

 

et enfin dernière dégustation un Savennières 

27-mai-2013-147.JPG

Producteur Eric MORGAT

 

Alors là je vous invite à aller sur son site, c'est une merveille de douceur et de poésie, de jolis textes, de très belles photos... vraiment un viticulteur qui a pris grand soin de nous expliquer son métier... le goût de son vin est à la hauteur de ses explications un vrai régal... 

 

 

Enfin, pour l'anecdote, notre caviste nous a montré la production de Carole BOUQUET "Sangue d'Oro"

 

27-mai-2013-144.JPG

 

Produit dans son domaine Passito di Pantelleria située entre la Sicile et la Tunisie, ce vin blanc est parait-il une merveille... mais il faut bien reconnaître qu'il est a un prix exhorbitant (c'est sûr elle  il le vaut bien ...)  mais 41 € les 50 cl tout de même !!!

 

 

Bon et comme toujours nos ateliers c'est avec modération mais avec beaucoup de plaisir et de bavardage !!!

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Oenologie
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 09:46

Non je vous rassure (enfin si vous étiez inquiètes !!) je n'ai rien à fêter de particulier...

 

Le champagne était le sujet de notre atelier d'oenologie entre filles hier soir... et comme nous sommes des élèves appliquées et sérieuses, nous prenons des notes (enfin moi pour les copines absentes) et évidemment nous passons aux exercices pratiques...

 

Quatre champagnes différents, enfin c'est ce que nous pensions, mais notre animateur nous avait tendu un piège dans lequel nous sommes bien évidemment tombé, un champagne n'en était pas un... comme quoi... il faut poursuivre nos cours, nous avons encore beaucoup à apprendre (ça c'est message subliminal pour les époux/maris/copains etc...!!!)

 

 

Donc saviez-vous qu'un champagne qui est bien un vin peut, comme les autres, être carafé... pas trop longtemps tout de même, mais un quart d'heure avant c'est possible, (quand il est millésimé c'est même recommandé), comme les autres vins c'est plus intéressant de le servir dans des verres plus larges, exit donc les coupettes étroites... le champagne doit être servi à une température de 8° mais aussi pour certains (les millésimés notamment) à 13° (perso je n'aime pas quand c'est trop froid)...

 

Un champagne ne doit pas être laissé trop longtemps dans un réfrigérateur, pas plus d'un mois. En effet, les vibrations de l'appareil le perturbe. Une cave à vin c'est idéal.

 

Pour ouvrir une bouteille de champagne, c'est la bouteille qui tourne et non le bouchon... et ça ne doit pas faire de bruit à l'ouverture... Ici une vidéo tout à fait explicite et qui rejoint les conseils de notre caviste hier soir.

 

 

Pour reconnaitre les champagnes voici quelques lettres à connaître, elles sont normalement écrites toutes petites sur la bouteille :

 

RM: signifie "récoltant manipulant". Le vigneron cultive, vendange, et vinifie uniquement sa production, sur sa propriété, toutes les opérations de A à Z sont faites par lui. Il y en a plus de 2 000 en champagne.

 

NM : signifie "négociant manipulant" . Cela veut dire que la maison de champagne achète le raisin à des agriculteurs et fait la vinification, l'assemblage et la suite des opérations dans ses propres caves. Il en existe environ 250. C'est le cas de la plupart des grandes maisons, qui contrôlent 50 % du marché. Certaines petites maison adoptent aussi ce statut, pour pouvoir acheter un surplus de raisin afin de compléter leur propre production,

 

RC : signifie "récoltant coopérateur". Le vigneron cultive sa propre vigne, mais envoie le raisin à la coopérative, où il est traité avec celui des autres vignerons, le produit obtenu ne reflète donc pas le caractère particulier de cette vigne précise. Le produit sera forcément plus commun.

 

MA : marque d'acheteur. Il s'agit d'une marque déposée par un acheteur qui veut commercialiser le champagne sous son nom, par exemple une chaine de grande distribution, de cavistes, de restaurants... On dénombre environ 3 000 marques d'acheteurs. C'est à éviter, toutes les piquettes les moins recommandables sont écoulées en MA.

 

Plus rares, il existe aussi :

 

CM : coopérative de manipulation : c'est la coopérative qui commercialise elle-même le champagne de ses adhérents.

SR : société de récoltants. Un petit groupe de vignerons, souvent de la même famille, s'associe pour vinifier et commercialiser sa production.

ND : négociant distributeur. Une personne achète des bouteilles terminées pour les vendre sous son nom. C'est le même genre que les MA, et c'est à éviter aussi.

 

Vous pouvez aller voir aussi ici : vous aurez des explications à partir d'une étiquette.

 

Pour la dégustation d'hier soir :

 

les deux premiers de ce producteur :

 

21-fevrier-2012-091.JPG

 

 

et puis celui qui avait l'apparence du champagne, presque le goût du champagne (nous, on y a cru)... un producteur du Sud de la France. Bien évidemment ce vin n'a pas l'appellation champagne, mais c'est à se méprendre.

 

 21 février 2012 092

 

 

Le dernier, pour finir en beauté avec  celui-ci et ce producteur (plus de 30 euros pour cette bouteille)

 

21 février 2012 093

 

 

 

Pour l'anecdote, une copine du groupe a tenté récemment une expérience que je vous invite à faire aussi à votre prochaine dégustation : mettre un bouchon de champagne quelques secondes au micro-ondes et voyez le résultat !!! 



Voilà je  vous ai tout dit ou presque, enfin je vous ai dit ce dont je me souviens (pour les lettres j'avais noté rapidement et j'ai trouvé sur internet plus complet tout de même) !!!  et même pas mal à la tête ce matin !!!

 

 

sur ce je vous laisse j'ai des valises à préparer

 

 

Bonnes vacances !!!

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Oenologie
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 08:39

Mais pour le papotage c'est sans...

 

Nouvel atelier oenologique entre filles pour découvrir quelques vins du sud-ouest, de ces vins puissants et généreux qui ont vu le soleil et qui en garde des traces fortes et racées...

 

Pour commencer un fronton (région de Montauban) un cépage que je ne connaissais pas la négrette du château la Colombière (vous trouverez la fiche technique sur leur site)

 

Une culture biodynamie, donc sans ajout chimique d'aucune sorte...

 

 

Oenologie-0641.JPG

 

Pour suivre un Madiran, vignoble du Gers, du domaine Labranche-Laffont géré par une femme.

Celui-ci pourrait être bu avec un cassoulet... il fait partie de ces vins les plus taniques en France... donc on aime ou on aime pas... pour les cépages 60 % tannat, 20 % cabernet franc, 20 % cabernet sauvignon. Ce vin a une grande aptitude au vieillissement et peut donc être conservé...

 Oenologie-0642.JPG

 

Le péché, (du Clos du chêne) c'est son nom à celui-ci... tout un programme pour ce Cahors... le plus âgé goûté 7 ans déjà et un cépage typique (Malbech)... un vin qui à l'origine a macéré de 4 à 5 semaines et a été mis en fût de chêne pendant 18 mois... un vin qui peut donc être gardé en cave 15 ans... un goût puissant en bouche, avec un confit de canard ou un cassoulet... ce sera parfait !!!

 

Oenologie-0643.JPG

 

Enfin pour finir un Gaillac du Domaine du Moulin  : une production à petit rendement 18 à 22 HL à l'hectare... le cépage : du Braucol... un vin très dense à boire avec un plat en sauce... comme pour les trois précédents il faut pour l'apprécier, aimer les vins puissants et généreux... ça me va tout à fait ça...

 

 

Oenologie-0644.JPG

 

 

Voilà ce post n'a que pour seul but d'abord de récapituler pour les copines présentes et surtout pour celles qui étaient absentes... mais comme je suis partageuse, tout le monde ici en profite... et puis je suis sûre que parmi vous, il y a aussi des amatrices...

 

A l'origine de notre petit groupe il y avait l'envie d'apprendre, de découvrir, d'aller au delà de nos a-prioris, l'une n'aimait que le blanc et maintenant goûte (et apprécie je crois)comme ce fut le cas hier soir, les vins rouges...  et on découvre des vins merveilleux, des vins dont on devine l'environnement, la chaleur, la pierre, la terre... l'amour et le savoir-faire des professionnels que nous fait aussi grandement partager notre hôte/oenologue dans son bar à vins.

 

PS : je vous rassure, on goûte tout ça avec une assiette de charcuterie et du fromage, et un petit fond de chaque vin à chaque fois que l'on finit ou pas... enfin moi je ne fais aucun reste !!!

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Oenologie
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 21:43

Le thème de ce nouvel "atelier" d'oenologie ce soir était le bordeaux, un thème bien vaste pour tant de noms d'appellations et de vins si connus... ici des tas d'informations très savantes ...

carte viticole de bordeaux

 

Pour les copines qui n'ont pu être avec nous ce soir et pour vous qui me lisez, parce que je suis sûre qu'un certain nombre d'entre vous apprécient aussi de temps à autre la dégustation d'un bon vin avec un bon mets... je vous propose un récapitulatif de notre petite dégustation... petite hein, bouteille partagée à 9 quand même !!!

 

le choix de notre caviste s'est porté sur quatre vins :  

le premier un Saint Emilion Grand cru...

Oenologie-0340.JPG

 

 2007 Châteaux Carteau Saint Emilion Grand Cru (17,10.€)...

 Source site ici

Domaine : Depuis cinq générations, la famille Bertrand pérennise la tradition de l’exploitation familiale saint-émilionnaise. Aujourd’hui, Jacques Bertrand est fier d’avoir comme partenaires ses 3 enfants, Anne-Marie, Bruno et Catherine. Responsables, ambitieux et passionnés, ils forment l’équipe des “Vignobles Jacques Bertrand”.

 

Cépages : 70% Merlot, 15% Cabernet-Franc, 15% Cabernet-Sauvignon

 

Dégustation : Splendide robe grenat dense aux reflets bruns. Au nez il déploie un élégant éventail parfumé, constitué de réglisse forte, de crème de mûre, de cacao, de thym et de vanille relevée de notes de boisé. La bouche, encore marquée par la jeunesse de ses tanins en attaque, s’arrondit au fur et à mesure de la dégustation pour recouvrir le palais d’une chair où les fruits noirs à l’eau-devie (pruneau, mûre), le cuir, la girofle, la vanille puis le boisé s’en donnent à coeur joie.
Un Saint-Emilion fin et racé, authentique !

 

Garde : 2011 à 2016

 

Service : 16 à 18°C

 

Accords gourmands : Sa fine structure tannique en finale lui permet d’être dégusté avec une bavette grillée à l’échalote

 

Second vin : Château Penin 2009 (site du producteur ici) et des informations sur ce vin en particulier ici

Oenologie-0344.JPG

 

 ça c'était pour accompagner, parce que boire le ventre vide ce n'est pas recommandé.....

 Oenologie-0342.JPG

 

 Troisième dégustation un Margaux 2009 clos de Bigos ... tiens j'ai trouvé un amateur ici

 Oenologie-0346.JPG

 

 et enfin pour nous les filles un vin très apprécié... ça coule tout seul... un goût inégalable... encore que le jurançon de la dernière fois était aussi pas mal... mais là ça se déguste... hummm je vous dis que ça.... un loupiac Domaine du Noble

 Oenologie-0347.JPG

 

Je vous rassure tout ça avec modération... et avec délectation...

 

prochain thème les vins du Jura...

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Oenologie
commenter cet article