• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 07:20

 

Avant de partir d'abord à une réunion sur Angers... puis au retour préparer une valise pour partir un peu plus loin  ce soir, et encore plus loin demain matin en charmante compagnie...

 

Après trois représentations de Carmen, avec des petites divas qui portaient quelques jupes cousues avec deux amies pour l'occasion.

Vite, vite

 

Et pour ne pas s'ennuyer pendant la représentation passée hier dans les coulisses (j'avais vu le spectacle samedi soir), un petit headband pour protéger mes petites oreilles du froid. Réalisé avec une laine du stock associée avec un coton or donné par une amie. Modèle de Caro Tricole

 

Vite, vite

 

Et puis il y a eu aussi la robe réalisée avec le jersey acheté au salon le 18 novembre dernier. (Stand Atelier de la création)

 

Le modèle Ottobre - Relaxed - Automne hiver 2016.

Vite, vite

 

Bonne semaine

27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 19:11

 

Un élément de ma cheminée !!!

Et la réponse est

 

Bravo à Hélène et Noju qui ont bien parlé de polystyrène ; pour les rosaces effectivement c'était dans le même rayon.

 

Donc récapitulons.

 

J'ai demandé à Mr ToutdouceMans, depuis fort, fort longtemps qu'il me fabrique un faux manteau de cheminée.

 

Comme Anne, ne voyant rien venir, j'ai pris l'initiative. J'ai cherché, et trouvé sur le net des plans et un tuto qui semblait tout à fait accessible à mes faibles capacités de bricolage en matière de menuiserie.

 

 

Et la réponse est

 

Pour les plans et les explications c'est donc ici.

Mr ToutdouceMans voyant ma détermination a fini par m'emmener m'accompagner à Casto où je fis couper mes planches... et où il s'est bien moqué puisque j'avais demandé un nombre de planches par colonne et qu'il y a deux colonnes !! Je m'en suis heureusement aperçu juste au moment de quitter le rayon coupe (rire moqueur aussi du vendeur !!).

 

Techniquement vraiment aucune difficulté, sauf que là encore il fallait mieux être deux pour coller et clouter.... décidemment ce Mr ToutdouceMans m'est bien utile !!! mais alors quel casse pieds, parce que évidemment, j'ai eu droit à tout "faut tenir le marteau comme ci", faut clouter comme ça". Bref la scène de ménage ne fut pas loin...

 

Enfin on est arrivé à ce résultat là et vous retrouvez les petits cabochons collés sur les colonnes.

On y a rajouté sur le haut de la cheminée une baguette polystyrène destinée normalement à un plafond.

 

 

Et la réponse est

 

J'ai ensuite peint en utilisant les restes de la peinture de la montée d'escaliers faite au printemps, le postulat de départ étant que la cheminée ne coûte pas trop cher (j'en ai eu pour 31 euros de bois).

 

Au final je suis super heureuse de ma cheminée de Noël, qui devrait permettre au Père Noël de passer chez nous par ses circuits habituels... et pour Soan cette année c'est important !

 

On a testé le feu, tout va bien aucun danger de se brûler.

 

Et la réponse est

 

On a prévu pour l'allumage les pommes de pin et décoré avec du houx trouvé cet après-midi en forêt.

Et la réponse est

 

Qui a dit "ce que femme veut... "

Et la réponse est
Et la réponse est
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 12:41

 

Ceci est un détail

Devinette

 

 

oui, mais de quoi ???

 

 

Celui ou celle qui trouvera aura, promis, une boite de chocolats !!

 

 

 

 

21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 14:20

 

Aucun rapport avec le post précédent, encore que, il pourrait y en avoir un quand on lit les expressions suivantes...

 

 

- Couper la poire en deux

- Se fendre la poire

- Une pomme de discorde

- Garder une poire pour la soif

- Etre haut comme trois pommes

- Faire sa poire

- Etre poire

- Se payer la pomme de quelqu'un

 

 

Des pommes, des poires... mais pas de scoubidou !!

 

 

 

Je vous propose un lien pour un tuto bien sympa et la découverte d'un blog et d'une créatrice de talent ce matin grâce à abracadacraft auquel je suis abonnée.

 

 

La bloggueuse est Aleksandra, son blog Eleonore and Maurice  

 

Le tuto propose de créer des pommes et poires au crochet.

 

 

Des pommes, des poires... mais pas de scoubidou !!

 

Sur son blog on peut aussi de trouver des modèles pour nos petits bouts de chou.

photos extraites de son sitephotos extraites de son site

photos extraites de son site

21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 09:47

 

 

qui devient celui du 21 pour ce qui me concerne et qui n'en sera pas vraiment un.

 

Le week-end en Bretagne chez les amis ne m'a pas permis de participer au défi commun, j'ai privilégié la belle ballade sous le vent, la découverte du futur lieu d'habitation de nos amis, les pauses apéros... enfin de bons moments quoi !!

 

Rentrés tard sous la pluie, pas le temps non plus de poster , Nous avons retrouvé notre jeune ado qui avait plein de choses à partager.

 

Le thème du 20 donc proposé par Marie-Paule, devait évoquer les femmes et hommes célèbres de notre région. Une chance, elle et Catichou sont sarthoises et ont très largement évoqué chacune les célébrités locales du passé et du présent. Du coup je n'ai plus grand chose à ajouter à leur longue liste très bien documentée de part et d'autre.

 

L'actualité pourrait bien me donner un angle à ce post tardif, en évoquant un sarthois déjà bien connu, qui depuis hier soir est sous les feux de tous les projecteurs médiatiques et politiques.

Mais je me limiterai à ça, n'ayant pas forcément envie d'en rajouter à tout ce cirque !!

 

Bonne semaine !!

 

 

 

15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 12:10

 

Suite de mes travaux couture pour le petit Arthur...

 

j'ai une belle-fille charmante (elles le sont toutes les deux d'ailleurs)  qui me fait des commandes, et franchement je préfère ainsi au risque de confectionner des choses qui pourraient rester dans le placard.

 

La demande était donc une turbulette. Bon jusque là je sais à peu près faire.

 

Tissus MT avec à l'intérieur un tissu tout doux, entre les deux tissus une couche assez fine de ouatine.

 

Extérieur - Intérieur
Extérieur - Intérieur

Extérieur - Intérieur

 

 

Oui mais avec des manches, je fais sans patron ce qui ressemble à des manches.

 

 

 

 

Pour Arthur qui devrait avoir bien chaud cet hiver !!

 

Parce que les manches doivent être amovibles !!

Pour Arthur qui devrait avoir bien chaud cet hiver !!

 

 

Vive la pince Kam, un investissement fait il y a quelques années et dont je me sers énormément.

 

Les manches sont donc amovibles, j'ai posé des pressions (4 sur chaque manche) pour les fixer.

 

 

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 19:17

 

 

Mr ToutdouceMans a cru revenir dans les années 70 quand il m'a vu faire...

Retour en arrière

 

Mais tout étant perpétuel recommencement, ces petits supports pour plantes en macramé sont redevenus à la mode. Il suffit pour s'en convaincre de taper sur un moteur de recherche "support macramé pour plantes"... et vous en serez convaincu.

Photos trouvées sur le netPhotos trouvées sur le net
Photos trouvées sur le net

Photos trouvées sur le net

 

J'ai le souvenir d'avoir fait pour mon premier appartement un rideau séparatif pour une porte en macramé, donc le support pour plantes devait être à ma portée en faisant appel aux nombreux tutos existant sur le net.

 

 

Pour ma première réalisation, j'ai utilisé une corde trouvée l'autre jour chez le brocanteur et en même pas une heure voilà la résultat.

 

 

Retour en arrièreRetour en arrière

 

Demain je vous montre un peu de couture.

 

Bonne soirée.

11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 13:13

 

Notre grand-père paternel a fait la guerre dont nous célébrons aujourd'hui la commémoration. Né en 1895, il fut mobilisé début 1915. Fils de paysan et paysan lui-même, il fut  témoin et acteur de cette guerre.

Décédé assez jeune, à 44 ans, en raison notamment des conséquences des gaz inhalés pendant les batailles, il a laissé beaucoup d'écrits sur ce qu'il a vécu ;  peu prolixe sur sa vie personnelle (au jour de la naissance de notre père il a noté "temps frais" sans autre annotation), il a par contre raconté de manière très précise sa mobilisation.

Ainsi le texte qui suit est extrait de son journal où il évoque la période précédant son arrivée sur le terrain de la guerre, notamment le départ de Bordeaux où les jeunes mobilisés apprenaient les rudiments de la guerre, puis son arrivée à Valmy.

 

La ville était silencieuse à cette heure, on ne voyait personne circuler, seules quelques boucheries étaient au travail à préparer leurs étalages de viande pour la journée. Arrivés à la gare on nous fit descendre par les souterrains. le train était composé de wagons à bestiaux que l'on avait aménagé avec quelques banquettes pour pouvoir s'asseoir. Parmi eux il y avait quelques voitures de voyageurs pour les officiers et sous-officiers.

Le wagon où je montai avait servi peu de temps auparavant à transporter du charbon et n'avait pas été nettoyé, aussi une épaisse couche de poussière recouvrait tout le plancher.

On se mit en route vers cinq heures du matin, on traversa de nouveau la Garonne sur le grand pont métallique et on pris la direction de Paris.

Le voyage devait durer deux jours et deux nuits. Le temps était mauvais et monotone, ciel couvert et pluie fine continuelle. On eut le loisir d'admirer les différents paysages que l'on traversait et qui changeaient beaucoup selon les régions. J'ai pu également avoir un aperçu de quelques villes traversées que l'on arrivait à découvrir assez bien vu de la ligne.

Quand nous arrivâmes en champagne où l'on s'était battu à la bataille de la Marne, nous eûmes un aperçu de la guerre. La ligne traversait une vaste plaine entrecoupée de quelques bois. Dans la plaine on voyait nettement les trous creusés par les obus au cœur de la bataille. Dans les bois des arbres avaient été fauchés, quelques un frappés à mi-hauteur étaient comme cassés en deux. Dans les villages les murs étaient détruits. D'autres avaient moins soufferts mais il y avait toujours quelques bâtiments incendiés ou démolis.

La nuit nous pris à peu de distance de Chalons sur Marne. Aussitôt qu'elle fut complètement tombée on voulut comme la nuit précédente éclairer les wagons mais on fit éteindre les lumières par crainte des avions. Cela commençait à sentir la guerre et beaucoup parmi ceux qui montaient pour la première fois avaient un léger pincement au cœur.

Nous continuâmes ainsi notre route presque jusque vers minuit. La train allait doucement et s'arrêtait souvent pour repartir au bout de quelques minutes.

Enfin on s'arrêta pour de bon et bientôt l'ordre courut de wagon en wagon de se préparer à descendre. Dans chaque compartiment ce fut la bousculade habituelle de la mise sac au dos et du ramassage de tout le fourbi que tout le monde avait sorti depuis le début du voyage.

Tout le monde descendit sur le quai et attendit face au wagon qui nous avait amené, la nuit était très noire, le temps couvert et il tombait une petite pluie fine qui ne tarda pas à nous faire grelotter. Enfin les officiers annoncèrent le départ et tant bien que mal en colonne par quatre on sortit de la gare.

Mais personne ne savait où nous étions quand soudain venue d'on ne sait où un nom commença à circuler parmi les rangs Valmy. Nous étions à Valmy.

On nous conduisit dans une grange très grande ouverte à tous les vents et dont le plafond avait été percé par un obus. Il n'y avait que du mauvais foin pourri et mouillé par la pluie qui tombait pour se coucher. On était tellement fatigués par le voyage que tout le monde se laissa tomber sur place et dormit jusqu'au matin.

Le matin la pluie tombait toujours fine et impénétrable avec un petit vent léger qui nous faisait frissonner c'était le jour de Pâques.

 

 

Témoignage
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 00:47

 

Notre deuxième petit-fils est né hier midi avec cinq jours d'avance,

3 k 670 - 50 cm

il s'appelle

Ca y est !!
Ca y est !!

 

La maman et le bébé se portent bien.

 

Tout douce Mans - dans bébé arthur
commenter cet article
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 09:42

 

 

 

Je le dis toujours, les blogs même s'ils semblent désormais moins fréquentés que d'autres réseaux sociaux, permettent de découvrir, d'apprendre, de se documenter, de se former, de faire connaissance...

 

 

Parfois la lecture d'un post tombe à pic pour des propositions de plats ou de desserts alors même qu'on cherche une idée toute simple et rapide comme pour ce diner à organiser avec un ami qui nous prévient la veille qu'il passe nous voir.

Aussi, quand j'ai lu avant-hier sur le blog de Bee-made cette recette qui m'a semblé bien gourmande et surtout très facile à réaliser j'avais trouvé mon dessert.

 

Connaissez vous donc cette petite chose là

 

Dessert très gourmand et très simple

 

Personnellement je n'en mange jamais !! mais pour cette recette il en faut 150 grammes qui permettent de réaliser une mousse à tomber, si, si !!!  

Dessert très gourmand et très simple

 

 

Photo du soir !! donc on pardonne l'éclairage...

 

j'ai servi cette mousse avec  des amarettis fait maison évidemment (125 g de poudre d'amandes, 165 de sucre mélangés à 2 blancs d'œufs, un peu de vanille liquide et quelques gouttes d'amandes amères, on mixe le tout, on laisse reposer 5 minutes et ensuite on fait des petits tas à la poche à douille, on rajoute sur chacun une amande, au four à 180° pendant environ 12 minutes).

 

Pour la recette de la mousse, je vous donne le lien de Bee-made qui par ailleurs vous parle du livre dont est extraite la recette.