• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 08:39

Mais pour le papotage c'est sans...

 

Nouvel atelier oenologique entre filles pour découvrir quelques vins du sud-ouest, de ces vins puissants et généreux qui ont vu le soleil et qui en garde des traces fortes et racées...

 

Pour commencer un fronton (région de Montauban) un cépage que je ne connaissais pas la négrette du château la Colombière (vous trouverez la fiche technique sur leur site)

 

Une culture biodynamie, donc sans ajout chimique d'aucune sorte...

 

 

Oenologie-0641.JPG

 

Pour suivre un Madiran, vignoble du Gers, du domaine Labranche-Laffont géré par une femme.

Celui-ci pourrait être bu avec un cassoulet... il fait partie de ces vins les plus taniques en France... donc on aime ou on aime pas... pour les cépages 60 % tannat, 20 % cabernet franc, 20 % cabernet sauvignon. Ce vin a une grande aptitude au vieillissement et peut donc être conservé...

 Oenologie-0642.JPG

 

Le péché, (du Clos du chêne) c'est son nom à celui-ci... tout un programme pour ce Cahors... le plus âgé goûté 7 ans déjà et un cépage typique (Malbech)... un vin qui à l'origine a macéré de 4 à 5 semaines et a été mis en fût de chêne pendant 18 mois... un vin qui peut donc être gardé en cave 15 ans... un goût puissant en bouche, avec un confit de canard ou un cassoulet... ce sera parfait !!!

 

Oenologie-0643.JPG

 

Enfin pour finir un Gaillac du Domaine du Moulin  : une production à petit rendement 18 à 22 HL à l'hectare... le cépage : du Braucol... un vin très dense à boire avec un plat en sauce... comme pour les trois précédents il faut pour l'apprécier, aimer les vins puissants et généreux... ça me va tout à fait ça...

 

 

Oenologie-0644.JPG

 

 

Voilà ce post n'a que pour seul but d'abord de récapituler pour les copines présentes et surtout pour celles qui étaient absentes... mais comme je suis partageuse, tout le monde ici en profite... et puis je suis sûre que parmi vous, il y a aussi des amatrices...

 

A l'origine de notre petit groupe il y avait l'envie d'apprendre, de découvrir, d'aller au delà de nos a-prioris, l'une n'aimait que le blanc et maintenant goûte (et apprécie je crois)comme ce fut le cas hier soir, les vins rouges...  et on découvre des vins merveilleux, des vins dont on devine l'environnement, la chaleur, la pierre, la terre... l'amour et le savoir-faire des professionnels que nous fait aussi grandement partager notre hôte/oenologue dans son bar à vins.

 

PS : je vous rassure, on goûte tout ça avec une assiette de charcuterie et du fromage, et un petit fond de chaque vin à chaque fois que l'on finit ou pas... enfin moi je ne fais aucun reste !!!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Tout douce Mans - dans Oenologie
commenter cet article

commentaires

julie 01/11/2012 23:28


même sans les flacons et leur contenu, ça donne envie ! merci merci pour cet article enivrant !

petronie 24/10/2012 22:24


Sympathique soirée !


Je ne suis pas fan des vins trop "puisants" mais zhom à les yeux qui brillent rien qu'en entendant ces doux noms des vins


Bises

constelacion 24/10/2012 19:42


Tu as bien raison de ne pas faire de reste !!!

passiflore2 24/10/2012 18:35


J'ai failli m'inscrire a des cours d'oenologie avec une copine.....pour, évidemment, en savoir plus sur les vins...mais ça ne c'est pas fait! Encore une raison de regretter de ne pas être plus
près de toi.....Je t'aurais accopagné!

Marlène 24/10/2012 12:33


Bien sympathique réunion ! Il fut un temps, j'étais un disciple de Bacchus (modérément bien sûr) mais mon estomac n'a pas apprécié le cocktail molotov qui lui a été infligé il y a quelques années
et se rebiffe. C'est donc désormais à Salvetat que je suis toute dévouée. Hélas !  Je vis en Anjou où les bons vins ne manquent pas. C'est avac plaisir, par contre, que j'aurais fait honneur
à la cochonaille !


Bises.