• : Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • Tout douce Mans - cuisine, encadrement, couture...
  • : Un espace de liberté et de partage.
  • Contact

Blog à partager sans modération ;

Il y aura le quotidien, les coups de ,

quelques passions

(cuisine - enfin surtout les gâteaux !!- ,

des activités manuelles (encadrement, un peu de couture...)

Ici c'est un lieu de partage vers et avec les autres...

page03.jpg

Bienvenue !!

Welcome !!

English

blogger

Rechercher

damouredo.com Carré

15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 10:48

 

 

Dans ces temps d'intolérance et de rejet, que voici un beau moment musical réunissant les voix de trois religions.

 

Toutes les informations ici

Repost 0
Tout douce Mans - dans musique
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 11:13

 

En tout cas ici on les prépare... 

 

L'année dernière en cherchant des adresses du côté de Carpentras où le fiston venait de s'installer j'ai trouvé sur le net, le blog de Jenna, qui habite dans ce coin là. Je l'avais contactée et  très gentiment elle m'avait donné des adresses gourmandes. Depuis je suis abonnée à son blog qui fourmille de propositions de recettes toujours joliment mises en scène et surtout très gourmandes.

 

Sur son compte FB aujourd'hui elle nous met en ligne cette vidéo, de quoi donner encore plus envie d'aller au sud pour faire de nouvelles découvertes. 

 

 

 

 

 

En attendant l'été... autre destination peut-être moins ensoleillée mais qu'on prendra plaisir à revoir avec des amis qui eux ne connaissent pas.

 

 

En attendant je file voir sur son blog les photos et le descriptif de Passiflore de son voyage dans le grand nord.

 

Et aussi le post de Cato  sur son séjour de Lyon.

 

Enfin j'ai été contactée  récemment par le site "mes évasions" et vous donne leur lien pour vous donner quelques idées de destinations ou préparer des vacances plus ou moins lointaines.

 

Oui décidemment envie de vacances !!!!

 

Bon dimanche !!

 

Repost 0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 16:22

 

Ce film était en course pour l'oscar du meilleur film. Pour l'émotion et la belle histoire qu'il raconte il aurait pu gagner la statue.

 

Adapté d'une histoire vraie, le film raconte l'histoire de Saroo Brierley un petit garçon indien qui, par un concours de circonstances, se retrouve livré à lui-même à plus de 1600 kilomètres de chez lui, dans la ville de Calcutta à l'âge de 5 ans.

Adopté par un couple d'australiens, il n'aura de cesse à l'âge adulte de retrouver sa famille et ses racines.

 

 

 

Bon il faut bien avouer que Jane et moi avons sorti  les mouchoirs à la fin du film. L'histoire est belle, les scènes tournées en Inde sont difficiles parce que réalistes dans la dureté du quotidien d'une très grande partie des indiens.

 

Le film nous permet aussi de découvrir la Tasmanie avec de superbes vues de cette partie de l'Australie,  une ile située en son sud (en rouge sur la carte ci-dessous). 

 

 

 

Enfin dans ce film il y a Dev Patel, et moi Dev Patel je l'adore.

 

 

Nous l'avions déjà beaucoup aimé dans Slumdog Millionnaire. Dans Lion il est beau et émouvant.

 

Bref, si vous aimez les belles histoires celles qui rendent optimistes, celles qui sont pleine d'humanité courrez voir ce film.

 

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Cinéma
commenter cet article
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 10:31

 

Ben oui c'est chouette la vie, parce qu'il y a encore des premières fois... comme celle de notre première visite au Salon de l'Agriculture.

 

Il s'agissait pour nous deux de découvrir cet évènement qui génère des milliers d'entrées chaque année (6500 en 2016). Plus grande ferme provisoire de France (plus de 4000 animaux présents -hormis les volatiles cette année pour risque de grippe aviaire-), c'est l'occasion unique de découvrir le monde agricole dans sa diversité, ses spécificités. L'occasion aussi de connaître toutes les filières liées, d'apprendre (encore) plein de choses sur les légumes, leurs variétés, la production... 

 

 

Première fois

 

 

C'est faire un tour de France par région en découvrant les spécialités culinaires, les vins et ça y'en a dans -presque- chaque région, bon au Nord à défaut de vin on a goûté la bière.

 

 

 

 

A 11 heures. , circuler dans les stands met en appétit. Passant par les Pays de Loire j'ai la surprise d'y retrouver le fabricant de la brioche dont je parlais la semaine dernière. 

 

 

J'avoue qu'on s'y est un peu perdu dans les nouvelles appellations des régions, si pour notre région cela n'a rien changé, pour d'autres, celles du sud notamment c'est plus compliqué.

 

Première fois

 

Nous avons été particulièrement bien accueilli par le stand du Vaucluse, département où est installé le fils ainé désormais, et avons eu plein de conseils de visites et de lieux à découvrir dans ce beau département (message même pas subliminal...).

 

 

 

Après un copieux sandwich que nous avons choisi breton, nous partons vers un autre lieu, celui des pays du monde. Changement de décor, place au palais marocain,

 

 

 

aux épices, aux huiles essentielles, aux produits du Sénégal, de la Cote d'Ivoire, aux spécialités portugaises, italiennes, hongroises...  il y a en a pour tous les goûts... attention toutefois aux porte-monnaies, de manière générale les prix sont très, très gonflés (il faut sans doute amortir le coût du stand mais tout de même) !!

 

 

Par manque de temps, on zappe le hall des chiens, pour aller dans celui des petits et gros animaux de la ferme.

C'est intéressant de découvrir la diversité des races en fonction des régions.

 

 

 

 

Première foisPremière fois
Première fois
Première fois
Première fois
Première fois

 

 

Franchement, une très agréable découverte que ce salon à faire au moins une fois, en évitant sans doute les week-ends.

 

Une façon en tout cas de montrer aux petits citadins les animaux de la ferme, de mieux comprendre en prenant le temps de discuter avec eux, les conditions de vie et de travail des agriculteurs qui s'investissent beaucoup pour faire de cet évènement une belle vitrine de leur métier difficile compte-tenu d'un environnement économique qui ne permet pas à certains de vivre dignement de leur travail.

 

 

 

Repost 0
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 10:17

 

 

 

Ce superbe film vu la semaine dernière avec Jane en VO, qui a reçu cette nuit après un couac très surprenant tant les choses semblent bien huilées habituellement  durant cette cérémonie, l'oscar du meilleur film.

 

 

 

Un film qui retrace trois périodes la vie du jeune Chiron, confronté au harcèlement, aux dérives de sa mère droguée au crack,  à son homosexualité et à la violence du monde qui l'entoure. Malgré tout cela, dans sa recherche d'amour et notamment d'une figure paternelle, il fait des rencontres bienveillantes qui l'aident à avancer même si ce n'est pas forcément sur le meilleur des chemins à défaut d'une autre représentation positive.

 

Le film est adapté d'une pièce de théâtre ... beaucoup de silences, les dialogues sont épurés, et la musique accompagne de très beaux plans.

 

Bon dit comme ça je ne donne pas très envie, mais on est sorties Jane et moi bouleversées par ce film, de ceux qu'on oublie pas.

 

Les acteurs sont magnifiques, l'un d'entre eux d'ailleurs a reçu le prix d'interprétation pour le meilleur second rôle. Mahershala Ali premier acteur black musulman à recevoir un oscar, tout un symbole dans les USA d'aujourd'hui.

 

 

Repost 0
Tout douce Mans - dans Cinéma
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 11:28

 

Le mois dernier, pour le thème de février j'ai proposé aux participant(e)s le thème des traditions :

 

"nos traditions locales (ou connues lors d'un voyage plus ou moins lointain), liées elles-aussi à des évènements (naissance, majorité,  fiançailles, mariages....), hors tout aspect religieux"

 

D'emblée pour ce qui me concerne, j'ai pensé aux mariages vendéens (mon département d'origine) qui se caractérisent par quelques coutumes qui perdurent encore à ma connaissance.

 

D'abord la fabrication des roses qui vont décorer les voitures, entre autres, le jour du mariage notamment.

 

Ces roses sont fabriquées en papier crêpon, c'est aussi l'occasion pour les deux familles de se rencontrer (enfin surtout les femmes) et de faire ainsi connaissance... et les hommes pendant ce temps là ??? ils sont à la cave, tradition tout à fait vendéenne aussi que le dessinateur Sakoch a bien illustrée.

 

 

 

 

Les roses sont donc faites. La veille du mariage devant les maisons des mariés, on installe des branches de houx dans lesquelles on a mis quelques roses.

 

 

image trouvée sur le net

 

Au moment du dessert, il est de tradition que certains invités se déguisent et chantent les vêpres de la mariée. Dommage je n'ai pas trouvé de vidéo pour illustrer l'air de la chanson mais j'ai retrouvé les paroles.

 

Les vêpres de la mariée

A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?
A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?
A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?
A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?

Hè (râle) !
Il lui faudrait bien une belle culotte
Qui c'est qui l'enculottera ?
Qui c'est qui la déculottera ?
Lui fera sauter son petit lali ?
Lui fera sauter son petit lala ?
Lui fera sauter son « meus-mea » ?
Lui fera sauter son « meus-mea » ?

A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?

A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?

Hè (râle et ricanement) !
A la mariée (trois fois)
Il lui faudrait quoi à la mariée ?
Il lui faudrait bien une belle jupe
Ouais ! D'accord !
Et maintenant une belle... jupe
Qui c'est qui l'enjupera ?
Qui c'est qui la déjupera ?
Lui fera sauter son petit lali ?
Lui fera sauter son petit lala ?
Lui fera sauter son « meus-mea » ?
Lui fera sauter son « meus-mea » ?

A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?
A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?

A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?
A la mariée (six fois)
Que lui faut-il ?

 

 

 

Le soir durant le bal, il y a la danse de la brioche. Très physique, puisque la brioche peut peser de 15 à 20 kilos,  cette danse ne se pratique hélas plus beaucoup, reste tout de même la tradition de  partager cette immense brioche durant le bal.

 

 

 

 

 

Pour le mariage de Luc il y a deux ans, nous avions fait un compromis entre Sarthe et Vendée, et avions proposé pour le vin d'honneur un morceau de brioche rapportée tout exprès de Vendée. Cela avait eu beaucoup de succès.

 

Bon je file voir avec intérêt les traditions proposées par les autres participant(e)s au défi du 20.

 

Mamylor

Soène

Passiflore

Florence (l'Œil et la main)

Marie Paule (Lisamax)

Vonette

Catichou

Jaccou

Antiblues

Le blog des Ailes de Papier

 

et pour le thème du 20 mars c'est Antiblues qui nous le propose...où il est question de conduite (bonne ou mauvaise !!!)

 

dites nous quel genre de conducteur automobile êtes-vous ?
(Ou passager, si vous ne conduisez pas)
Vous considérez vous comme un bon conducteur?
Conduite cool, hésitante, prudente, debout sur les pédales?
Pensez vous qu'au volant, l'enfer c'est les autres?
Êtes vous adepte de ce truc à la mode qu'est le covoiturage?
Prêtez-vous facilement votre véhicule et si oui,
avez vous pensé à l'assurance
?

 

 

 

 

Repost 0
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 11:44

 

J'ai tout de suite pensé à cette chanson en commençant l'encadrement de cette image.

 

 

 

 

 

Une des  nombreuses variantes offertes par ce Biseau. Pour celles ou ceux que cela intéresse, j'ai d'ailleurs trouvé un site qui propose des fiches techniques (site un peu déserté mais les fiches sont toujours accessibles) ici

 

J'ai repris les cours d'encadrement (enfin j'essaie de m'y tenir) et même si je privilégie depuis quelques mois la couture, j'avoue avoir toujours autant de plaisir à pratiquer ce loisir. 

 

 

 

 

 

Message personnel à Vincent : j'espère que tu feras écouter la vidéo de la totomobile à Soan !! parce que petit tu ADORAIS qu'on te chante cette chanson, non mais !!! (ou comment pourrir le dimanche après-midi de nos jeunes).

 

 

PETIT RAPPEL : Demain on se retrouve pour le défi du 20 avec quelques traditions de vos régions ou rapportées de vos voyages ou souvenirs.

 

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 12:21

 

D'un court (en temps) mais  loooooooooooooooong (en kilomètres) voyage à l'est.

 

Première étape à Paderborn, où nous avons diner dans la famille où Jane a passé quelques semaines il y a deux ans dans le cadre du programme Sauzay. Joie de retrouver Krissi qui à son tour est venue chez nous durant l'été 2015, et ses parents. La difficulté de la langue est surmontée grâce aux filles notamment qui font la traduction si nécessaire, et avec le peu d'anglais que nous pratiquons.  

 

Le lendemain direction Bielefeld à une cinquantaine de kilomètres au nord de Paderborn, où, pendant que Jane envisageait une possible orientation dans une formation universitaire franco-allemande, nous en avons profité pour faire un peu de tourisme dans cette grande ville (plus de 300 000 habitants) mais dans un centre historique assez petit (on va dire qu'on en a vite fait le tour).

 

 

 

Tout cela sous un soleil superbe qui nous a accompagné durant tout notre séjour à l'Est. On a aussi vraiment beaucoup apprécié l'accueil et la gentillesse des allemands, enfin en tout cas de ceux que nous avons croisé, qui nous ont renseigné, servi ou aidé.

 

 

L'après-midi tous les trois on monte au château qui domine la ville

 

 

 

Il faisait froid, et pour se réchauffer, on est rentré dans quelques boutiques...

Quoi... je suis un peu monomaniaque ???

 

 

Même pas vrai !!

 

Mardi soir c'est la Saint Valentin. Nous voici à la recherche d'un restaurant... en se demandant si les allemands sont aussi friands de cette coutume. Nous ne l'avions pas observé dans les boutiques l'après-midi où les petits cœurs n'étaient vraiment pas présents pour le rappeler.

Un peu par hasard (enfin merci Tripadvisor), Mr ToutdouceMans repère un restaurant se situant dans une ancienne église. Après l'ancienne chapelle de New York où nous avons mangé des pizzas, l'ancienne église d'Amsterdam où nous avons mangé un couscous, ce sera donc une église transformée en restaurant hyper branché.

 

GlückundSeligkeit

 

 

 

 

Sans réservation, nous avons toutefois pu diner tous les trois. Tout y était excellent, et le service vraiment très sympathique et efficace.

 

 

On retraverse le lendemain la frontière avec une étape et un hébergement chez nos amis. J'avais dit à Passiflore que ce serait sympa de se retrouver pour lui souhaiter ainsi qu'à Mr ToutdouceMans sa fête puisque tous les deux partagent le même prénom  : Claude.

 

On a fêté bien plus que cela...mais chut je ne m'autorise pas à dévoiler certains secrets de Passiflore !

 

Soirée bien trop courte (merci encore les amis)... et lever aux aurores... Mummmm le petit déjeuner

 

mais il fallait que nous soyons à 7 h 45 au rendez-vous pris à l'Université de Mulhouse pour Jane.

 

La gamine déposée, nous voici tous les deux à 8 heures dans le  centre ville de Mulhouse et à cette heure là... c'est un peu désert...

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous devions reprendre Jane à l'Université vers 13 heures 30. Après avoir cherché une activité pour le matin, j'avais repéré le Musée de l'Impression sur Etoffes

 

 

Choix judicieux mais au final j'ai été surprise par le contenu du musée. Car bien plus que la technique de l'impression sur les tissus expliquée selon les époques et les pays et la spécificité liée aux techniques développées à Mulhouse, il y aussi dans ce musée beaucoup de technique, de chimie, de réflexion et de cogitationssur les formes et les couleurs rendant le tout assez complexe (je parle pour moi). Même les robes des créateurs étaient plus là pour les motifs que pour illustrer la haute couture.  

 

De retourDe retour

 

Toute la partie portant sur la recherche des artistes sur les couleurs et les formes est assez psychédélique...

 

 

 

 

Voilà donc un très rapide résumé de notre voyage à l'Est.

Jane a matière à réflexion pour son choix à venir. On s'adaptera (m'enfin tout de même l'Est c'est loin !! )

A suivre donc ....

 

 

Repost 0
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 09:47

 

Aujourd'hui, dernier jour avant les vacances scolaires pour notre zone. C'est aussi le carnaval dans le lycée de Jane, auquel bien évidemment nous participons elle participe.

 

Depuis trois ans, nous nous faisons une joie de réfléchir à deux à sa tenue pour ce jour là.

 

Petite rétrospective.

 

En 2015, en duo avec Léonie.

 

 

en 2016 toujours avec Léonie, robe empruntée pour Jane à ma copine Chef de chœur qui nous avait prêté cette superbe robe très, très ancienne.

 

 

 

 

 

Cette année, j'avais proposé à Jane un dirdnl, costume typiquement bavarois qui me semblait être un joli clin d'œil à son bac franco-allemand et à ses choix à venir.

 

Rappelons que le dirdnl est composé d'une robe à corset étroit et d'une jupe large superposée à une blouse et recouverte d'un tablier.

 

J'avais d'ailleurs repéré le patron dans le Burda de septembre 2016, et cela me semblait faisable.

 

 

Burda Septembre 2016Burda Septembre 2016

Burda Septembre 2016

 

 

Pour nous, l'essentiel aussi est de réaliser un costume à moindre coût puisque utilisé sur une seule journée (difficilement reportable je crois ???).

 

Nous avons donc fait un tour toutes les deux dans nos magasins habituels de tissus et c'est chez myrtille que Jane avait fait le choix de ces fleurettes oranges, d'une toile pour le petit gilet, d'un peu de broderie anglaise pour la blouse et de ce tissu légèrement rayé blanc et vert clair pour la jupe, le tout à un prix tout à fait raisonnable (je crois en avoir eu pour 18 euros en tout pour le tissu et les rubans).

 

 

Voici donc ma jolie petite bavaroise... manque à la tenue le panier rempli de Bretzels (enfin de ce qui y ressemble et que nous avons réalisé hier soir).

 

Carnaval 2017
Carnaval 2017
Carnaval 2017

 

Léonie cette année a elle aussi fait le choix d'un costume régional, clin d'œil à ses origines bretonnes.

 

Elle l'a fait, avec beaucoup d'astuce je trouve, une coiffe... une bouteille d'eau recouverte de dentelle, ça fait illusion non ???

Carnaval 2017

 

Vous êtes prévenus, si vous êtes en centre ville du Mans aujourd'hui, ne vous étonnez pas de croiser des personnages bizarres.

Repost 0
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 17:39

 

Peut-être par notre première visite lundi dernier à la Fondation Vuitton.

Image du net

Image du net

Photos personnelles - vues de l'intérieur. Photos personnelles - vues de l'intérieur.

Photos personnelles - vues de l'intérieur.

 

Nous avions beaucoup entendu parler par nos amis de la collection Chtchoukine présentée à la Fondation depuis plusieurs semaines (expo qui se prolonge jusqu'à début mars). Le succès est à la porte, une file d'attente impressionnante dès la première heure de réservation (11 heures), on craint un peu la foule et dans ce genre d'expo la difficulté à bien voir les œuvres, en définitive ce ne fut pas le cas, et nous avons pu déambuler dans les nombreuses salles dans de bonnes conditions.

 

Quelle belle collection ! des artistes très connus, (Matisse, Gauguin,Monet, Cézanne, Derain, Douanier Rousseau, Degas, Van Gogh, Renoir, Signac...)  d'autres beaucoup moins enfin pour moi en tout cas (Pierre Puvis de Chavagne, Carrière, Guillaumin...). Ce ne sont pas moins de 130 œuvres qui nous sont proposées.

 

 

Le déjeuner dans l'herbe Monet

Le déjeuner dans l'herbe Monet

Degas

Degas

Gauguin

Gauguin

le Douanier Rousseau

le Douanier Rousseau

Matisse

Matisse

Michel Larionov

Michel Larionov

 

Quelques photos pour illustrer la splendeur de ce que nous avons vu et la grande chance aussi de voir ses œuvres réunies dans ce lieu assez particulier.

 

Et sinon, entre tout ça, il y a eu un peu de couture... un costume pour la miss qui fête le carnaval vendredi prochain... je vous montre ça en fin de semaine.. je me suis beaucoup amusée en tout cas, et suis assez fière du résultat.

 

Il y a aussi la robe aux étoiles dorées  (tissu Atelier de la Création achetée début janvier) qui fut vite réalisée et que je n'avais pas encore eu le temps de vous montrer.

Modèle "relaxed" Ottobre automne-hiver 2016

 

 

Et puis encore ce petit haut

 

Réalisé avec un morceau de tissu acheté à Prague début décembre. La vendeuse m'a parlé de Kenzo ???

 

Par où commencer ?Par où commencer ?

 Modèle Burda  n° 186  - Juin 2015

Admirez mon formidable classement !!! je ne m'en lasse pas !!

 

Et puis encore un voyage à préparer pour la semaine prochaine à l'Est encore.

C'est la période des choix pour notre future bachelière et elle voit loin (cela s'entend en terme de distance), mais ce sera aussi l'occasion de revoir des gens qu'on aime en France et en Allemagne, et ça c'est un grand plaisir.

 

 

 

Repost 0